Accueil
Guide Voyages en ligne
Location France
Location France spécial Montagne
séjours
Location Maison de caractère
croisières
Offres de location particuliers
Réservation d'hôtels
Réservation de billets d'avions
Location de voitures
Shopping
Qui sommes nous
Plan du site
Conditions générales
Espace presse
Contact

 
 

Vous êtes sur le guide Voyages

:: Guide Voyages > Pays > Rubrique

 

CANADA

 

Histoire:

- des tribus préhistoriques venues d'Asie par le détroit de Béring occupaient déjà le territoire

- Vers 1000 ans av. J.-C., les Vikings sont les premiers Européens à fréquenter le nord de Terre-Neuve

- XVIe siècle, lorsque les premiers colons arrivent au Canada, ils découvrent des nations amérindiennes. 1534 l'explorateur français Jacques Cartier déclare sa prise de possession du territoire au nom du roi de France dans le golfe du Saint-Laurent . Samuel de Champlain fonde la ville de Québec en 1608

- En 1663, le Canada devient province française. 

- En 1745 Début de la lutte pour le territoire entre la France et l'Angleterre. La défaite française dans la ville de Québec, en 1759, marque un tournant dans ce que l'on appellera plus tard la guerre de Sept Ans. En 1763, la France cède le Canada à l'Angleterre en signant le traité de Paris.

- 1783, fin de la guerre d'indépendance américaine, environ 50 000 « loyalistes » (fidèles à la Couronne britannique) fuient les Etats-Unis pour venir se réfugier au Canada. 

- 1867 adoption de l'Acte de l'Amérique du Nord britannique (aussi connu sous le nom de BNA Act : British North America Act) qui établit le Canada comme dominion britannique et fait office de Constitution à la toute nouvelle confédération.

- Vers 1885, l'achèvement du chemin de fer du Canadian Pacific Railway (une des grandes épopées du Canada) permet de relier les deux côtes. Vers 1912, toutes les provinces ont rejoint la Confédération, à l'exception de TERRE-NEUVE qui ne la rejoindra qu'en 1949.

- Après la Première Guerre mondiale, le Canada prend du poids tant d'un point de vue économique que politique et devient un membre actif du Commonwealth, et combat auprès des alliers pendant la deuxième Guerre Mondiale.

- Après guerre, immigration très importante en provenance d'Europe, puis, dans les années 60, d'Asie, du Moyen-Orient, d'Inde, d'Italie, d'Espagne et des Caraïbes. Ce sont des années de prospérité et de développement économique. Depuis 1975, plusieurs accords ont été signés avec les Amérindiens leur accordant des terres dans le nord du pays.

- 1976, le Parti québécois, prônant l'autonomie, remporte les élections provinciales. 1980, lors du référendum sur la souveraineté du Québec, le « Non » l'emporte avec 60% des voix. Un second référendum sur la question a vu la victoire à l'arrachée des fédéralistes. A quelques milliers de voix près, le Québec gagnait son indépendance. Depuis, le Premier ministre canadien tente d'apaiser les esprits en reconnaissant les « spécificités » du Québec.En 2000, l'Assemblée Nationale du Canada vote un projet de loi qui élargit le domaine de compétence de la province du Québec. En novembre, le premier ministre, Jean Chrétien anticipe les élections, s'assurant ainsi son troisième mandat consécutif. En 2002, un accord entre les Indiens Cris et le gouvernement du Québec sur la construction d'un barrage dans la baie James met fin à un affrontement de trente ans sur l'aménagement hydroélectrique des terres ancestrales des Indiens, ceux-ci recevant des compensations financières indexées sur les revenus de l'exploitation des ressources naturelles. Les travaux doivent entraîner la création de 10 500 emplois.

 

 

Géographie et Tourisme : à ne pas manquer

- à Montréal : Le mont Royal, qui a plus ou moins donné son nom à la ville, domine l'île. Dans le vieux Montréal, on découvre de véritables petits joyaux du XVIIIe siècle, comme le musée d'archéologie et d'histoire Pointe-à-Callière. Se promener ou se divertir dans la ville souterraine. La plupart des hôtels de la ville sont regroupés à l'ouest du centre-ville. Pensez à réserver à l'avance si vous souhaitez une chambre en été ou durant les fêtes de fin d'année. La vie nocturne à Montréal, très riche et variée, se déroule aussi bien en français qu'en anglais. 

- à Vancouver : bâtie sur une colline, la vue est magnifique sur l'océan, la baie et la ville elle-même avec ses nombreux ponts. La douceur du climat (par rapport au reste du pays) et l'atmosphère détendue qui y règne en font un endroit très apprécié. Le centre-ville offre une multitude de choses à faire et à voir, depuis le vieux quartier Gastown aux espaces verts du Stanley Park, l'un des plus importants du monde. Vancouver possède également des plages célèbres comme Wreck Beach et offre de nombreuses possibilités pour faire des randonnées, du rafting ou encore pour pique-niquer. Tout près, vous pourrez également vous rendre à Vancouver Island pour découvrir ses merveilles naturelles ou observer les baleines.

- à Toronto: Définissant l'horizon de Toronto, la Tour CN est l'emblème le mieux reconnu et le plus célébré du Canada. À une hauteur de 553,33 m (1 815 pi, 5 po), elle représente l'édifice le plus élevé et la structure autoporteuse la plus haute au monde, un noyau de télécommunication important, et le centre du tourisme à Toronto. 

- à Narcisse : La ville des amateurs de serpents. Plus de 10 000 couleuvres vivent dans la province. Le lac Manitoba est un peu le Loch Ness canadien : des habitants affirment qu'un énorme monstre y vivait encore récemment.

- Musée de la pomme de terre : dans la petite ville d'O'Leary, sur l'île du Prince Edouard.

- Les montagnes Rocheuses : Elles s'étendent le long de la limite entre l'Alberta et la Colombie britannique. Elles tiennent à peine dans les deux parcs naturels pourtant gigantesques de Banff (au sud) et de Jasper (au nord). Banff fut la première réserve animale officielle du Canada et la ville qui lui a donné son nom est aujourd'hui la première station de vacances du pays, tant en été qu'en hiver. S'il est moins visité, le parc naturel de Jasper offre cependant des paysages plus intéressants et plus importants que celui de Banff. Le lac Morraine, dans Banff, est l'un des sites les plus idylliques du Canada. Reliant les deux parcs naturels, le Columbia Icefield est une mer de glace qui regroupe une trentaine de glaciers. Pour les frileux, les Rocheuses offrent également de nombreuses autres activités moins « glaciales » : randonnées, natation, spéléologie, camping, canoë, sources chaudes, escalade. Vous trouverez également de nombreux endroits où vous loger

- Les prairies : Partant au pied des Rocheuses et s'étendant à travers l'Alberta, la Saskatchewan et le Manitoba, les prairies couvrent le centre du pays. La blondeur des champs de blé ou la lumière des tournesols semblent s'étendre à l'infini . Le Head-Smashed-In-Buffalo Jump, près de Fort Macleod, est l'attrait principal de la prairie de l'Alberta, territoire des Indiens Blackfoot. Avec ses 3 000 Km² de forêt, le parc national de Riding Mountain est un paradis tant pour les bisons que pour les motards. Dans la Saskatchewan, les prairies sont parsemées de parcs nationaux aux noms évocateurs et les pistes de canoë sont souvent plus nombreuses que les routes terrestres. Au nord du parc provincial de Crooked Lake, les dômes des églises de Yorktown témoignent de l'héritage ukrainien de la région. Près de la petite ville de Rocanville, découvrez les plus récents crop circles du Canada, ces énormes cercles dessinés dans les champs et censés témoigner du passage d'extra-terrestres.

- Le parc provincial Wells Gray : Situé dans les montagnes Cariboo, en Colombie britannique, ce parc gigantesque est relativement peu visité. Hautes de 137 m, les Helmcken Falls sont sans conteste les plus impressionnantes des nombreuses chutes d'eau que compte le parc.

- Les Artic Northern Games (Jeux arctiques) : ils se déroulent la plupart du temps dans la ville d'Inuvik, tout près de l'Alaska. Au programme : sports traditionnels inuit, concours, danses, musique et artisanat.

- Les Chutes du Niagara

La ville de Niagara Falls, que beaucoup connaissent comme la « capitale mondiale de la lune de miel », abrite l'une des plus grandes merveilles du monde. Une quantité d'eau phénoménale, soit 150 millions de litres à la minute, se jette du haut de l'escarpement du Niagara en un grondement assourdissant et soulève des nuages de bruine qui enveloppent la ville. Les chutes semblent terrifiantes, mais on peut quand même s'y approcher de près. Les touristes peuvent même revêtir des imperméables et monter à bord du Maid of the Mist (la demoiselle des brumes) pour naviguer dans la tempête qui fait rage au pied des chutes. Vous pouvez aussi admirer le spectacle du haut des airs en prenant un téléphérique qui vous transportera au-dessus des rapides et des remous de la rivière. Ou bien vous pouvez monter à bord d'un hélicoptère pour avoir une vue inoubliable de l'endroit. Si vous préférez ne pas quitter la terre ferme, les tours Skylon et Minolta se dressent au-dessus des chutes Niagara et vous permettent d'observer les environs jusqu’à 80 milles à la ronde. Toute la région est un paradis touristique, et les chutes proprement dites ne sont qu’un avant-goût de tout ce que vous pouvez voir. Explorez, par exemple, le patrimoine canadien à Fort George, situé à proximité. À Marineland, vous pourrez observer des orques de six tonnes et gravir les plus grandes montagnes russes en acier du monde. Ou bien tenter votre chance au Casino Niagara. Qu'il s'agisse d'admirer les merveilles de la nature ou de s'offrir des divertissements exceptionnels, Niagara Falls est une destination incontournable, en Ontario.

 

Guide Pratique

 

 

© All Rights Reserved, 2004-2008, CDUNET - .